Voici bien le mystère des amateurs et amoureux de bulles; comment les vignerons réalisent-ils cette petite magie scientifique ?

Au commencement, le champagne reste du vin réalisé à partir de différents cépages. Attention, cela demande une attention importante dans son élaboration. Les vendanges sont faites à la main , et le raisin est ainsi trié au pressoir pour ne garder que le meilleur de ce dernier.

Ensuite vient le pressurage, où le liquide est récupéré puis passé en cuve.

C’est l’étape de la fermentation où le jus de raisin est mis en cuve et transforme ainsi le sucre en alcool.

Une fois cette étape terminée, vient l’assemblage. Une étape importante et délicate, où le vigneron effectue les bons assemblages afin que le Champagne garde l’identité de sa maison. L’assemblage peut se réaliser par cépages, par millésime mais aussi par provenance.

Puis vient la seconde fermentation en bouteille. Les bulles vont apparaître : la levure transforme le sucre en gaz carbonique. Cela dure enore quelques mois !

Pour finir, le vin reposera entre 15 et 36 mois, tout dépend du résultat souhaité : champagne brut ou millésimé.

A savoir que chaque maison de champagne et vigneron possède son propre style de vin de champagne et utilise des méthodes différentes. Certains assemblent les cépages: chardonnay, pinot noir, pinot meunier. D’autres assemblent les régions champenoises: Aÿ, Vallée-de-la-Marne, Côte-des-blancs, Côte-des-Bars et enfin certains assemblent les millésimes.

Hop, l’assemblage terminé, nous passons à la mise en bouteilles. Dès lors, un peu de liqueur (sucre mélangé à un vin vieux) sera mis dans les bouteilles pour obtenir la prise de mousse. Les bouteilles sont ensuite fermées hermétiquement!

De là, c’est le moment de la mise sur lattes : les bouteilles sont stockées horizontalement à 10°c pendant plusieurs mois.